LE BOURG DES MOUTIERS EN RETZ

France > Pays de la Loire > Loire-Atlantique > 44760 > Les Moutiers-en-Retz > Place de l'Eglise Madame

Ce bourg datant du haut Moyen Âge, situé entre marais et océan est connu pour son charme, sa douceur de vivre et son authenticité. 

La place principale est un lieu de rencontre pour la population mais c'est aussi un lieu chargé d'histoire. La façade romane de son église, la lanterne des morts, le petit parc de verdure, les maisons anciennes qui l’encadrent comme en Bretagne, font les délices des monastériens comme des touristes. Baladez-vous dans les petites rues du village et découvrez les merveilles qui s'y cachent. Parcourez le bord de mer et admirez les petites maisons de pêcheurs au nom évocateur. En saison estivale, profitez des nombreuses animations qui font vivre cette place. UN PEU D'HISTOIRE SUR LA PLACE DE L'ÉGLISE MADAME La paroisse des Moutiers-en-Retz dont le berceau fut Prigny, doit son nom aux deux monastères qui s’y établirent au XIe siècle : Prieuré des bénédictines de Ste Marie de Prigny, du Ronceray d'Angers : église Madame Prieuré des Bénédictins de St Sauveur de Redon de l’Abbaye de Redon : église St Pierre La physionomie du bourg a beaucoup changé depuis un bon siècle. Les grands murs du prieuré de Ronceray qu’on retrouve derrière la mairie, épousaient alors les murets actuels et surplombaient de leur schiste gris la route devant le café du Vignoble, alors hôtel de la boule d’or, et le magasin de presse qui a remplacé le four banal, construction carrée à charpente de chapelle couverte d’ardoises. Les exigences du commerce ont nécessité la destruction du four du ban, où chacun, sous l’ancien régime, venait faire cuire son pain, moyennant un seizième de la redevance à la prieure du lieu. Du côté de la place, la haute muraille priorale passait à quelques mètres seulement en arrière des vestiges de l’Eglise Madame, église dont le souvenir est rappelée par la statue de la vierge, érigée il y a environ une centaine d’années, et les pavés au sol. Les rues du bourg, empierrées en cailloux blancs pris sur les plages, étaient fort étroites. Le cimetière situé en plein centre compliquait encore la situation. Entouré de murets, bloqué entre l’Eglise paroissiale St Pierre et les vestiges de l’Eglise Madame, il était dominé par les 7 mètres de la Lanterne des Morts, édifiée en son milieu. Devenu trop petit, on édifia un ossuaire au chevet du clocher. Puis à la fin de la guerre, on déplaça le cimetière à l'extérieur du bourg. Les maisons situées en face du clocher ont du caractère, notamment le Manoir, bâtiment remontant au XVIe siècle. Il fut construit par le procureur fiscal du prieuré de Ronceray. Ce personnage, nommé Jean Le Jau (Jau signifie coq en langage local), fut un mécène pour les Moutiers. Il paya de ses écus le retable de l’église paroissiale. En compensation, il se fit peindre en Saint-Pierre recevant les clés du Christ. Cette maison a été héritée par la famille Gallimard. Yvonne Gallimard y passa la fin de sa vie. Pour ce qui est de la place, tout change en 1923 lorsqu'Alexandre Benard entra en Mairie. Le nouveau maire avait des projets d’embellissement de la place de l’Eglise Madame. On rogna sur le jardin du curé devant la cure, on abattit les grands murs à l’ouest ce qui aéra considérablement le bourg. Sous le mandat de Joseph Ferré, on fit rebâtir des petits murets, rappelant ceux du cimetière. *Extraits des ouvrages d'Emile Boutin, en vente à l'Office de Tourisme des Moutiers-en-Retz.

Les lieux touristiques dans un rayon de 10 kms.

A proximité:

Donnée de Datatourisme mise à jour le: 2024-04-15 23:49:16.15